Grand Dole
DOLE
EN 1 CLIC
Contact

Hôtel de ville

Place de l'Europe
39100 DOLE

03.84.79.79.79

Jours et horaires d’ouverture
Accueil du lundi au vendredi, de 8h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h30.
Le Samedi de 9h00 à 12h00.
Du 11 juillet au 26 août inclus : 8h30 à 12h00 et 13h30 à 17h00 et fermeture les samedis

Les services municipaux
A- A+

Tribunes d’expression libre

Dole du JuraLa mairieConseil municipalTribunes d’expression libre

TRIBUNES POLITIQUES - NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2022 

La question du bien-être des seniors est une question cruciale. Nous avons ainsi assumé pleinement nos responsabilités d’élus à l'égard des seniors de la résidence autonomie du Val d’Amour en ayant le courage de trancher la question compliquée de l’avenir de cet établissement totalement vétuste. Une question qui nécessitait qu’enfin des décideurs politiques, courageux et ambitieux, s’attaquent à ce dossier et proposent un programme complet ne se bornant pas uniquement à mettre des pansements sur une jambe de bois par des petits travaux d'entretien comme c’était le cas avant ! La situation de tous les résidents a été individuellement gérée tout au long des différentes étapes et aujourd’hui tous se sont vu proposer une solution qui correspond à leur situation. Nombreux des nouveaux résidents des Paters nous font part de leur satisfaction… bien loin des polémiques politiques stériles et anxiogènes dans lesquelles ils avaient été pris, bien malgré eux par des élus, qui en leur temps, n'avaient pas eu le courage de se saisir du problème. Un peu de courage en politique ne fait jamais de mal...
MAJORITÉ MUNICIPALE
Jean-Baptiste Gagnoux - Isabelle Girod - Isabelle Mangin - Mathieu Berthaud - Sylvette Marchand - Stéphane Champanhet - Justine Gruet - Daniel Germond - Frédérike Dray - Philippe Jaboviste - Maryline Mirat - Alexandre Douzenel - Patricia Antoine - Jean-Pierre Cuinet - Isabelle Delaine - Nathalie Jeannet - Jean-Philippe Lefèvre - Mohamed Mbitel - Catherine Nonnotte-Bouton - Jean-Michel Rebillard - Jean-Pascal Fichère - Claire Bourgeois-République - Jacques Péchinot - Catherine Demortier - Laetitia Cussey - Paul Roche - Blandine Cretin-Maitenaz - Patrice Cernela - Christine Mugnier


« L’eau est rare ! » s’exclamait René Dumont, agronome et candidat écologiste en 1974 en brandissant un verre d’eau à la télévision. En 2022, cette formule est devenue réalité, y compris dans le Jura, où les épisodes de sécheresse se succèdent. Des arbres desséchés sont de plus en plus visibles, d’autres sont fragilisés et victimes de maladies ou de parasites. Sur le territoire de Dole et du Grand Dole, les services de l’Etat ont pointé du doigt des industriels en raison de leur rejets non conformes, pour certains depuis au moins 10 ans ! La préservation de la Prairie d’Assaut est un autre enjeu local, il est indispensable de renforcer les mesures de protection pour réduire les polluants. Notre collectivité doit être moteur pour initier une démarche exigeante de préservation de la ressource en eau en concertation avec les agriculteurs, les particuliers, les gestionnaires d’entreprises. Nous ne pouvons pas accepter que comme dans le nord Jura, la solution trouvée pour continuer la distribution soit d’acheter de l’eau “conforme” pour diluer l’eau polluée ou bien d’augmenter les seuils des polluants. Avec les écologistes, anticipons et protégeons nos ressources et notre santé !
GROUPE VERT ET OUVERT
groupevertetouvert@ecomail.fr ; facebook.com/GroupeVertEtOuvert/
Hervé Prat, Laetitia Jarrot Mermet, Nicolas Gomet


Il n’y pas lieu de se réjouir de la pose de la 1ère pierre des futurs blocs de chirurgie. En effet, au fil des années, l’ARS a appliqué les directives gouvernementales au nom d’une seule logique comptable et l’hôpital Pasteur a été méthodiquement privé de ses possibilités de remplir sa mission auprès des patients (fermeture de lits, de services, de postes) jusqu’à la l’arrêt le 1er avril dernier de la chirurgie conventionnelle et d’urgence. Notre hôpital public ne pratique donc plus que des interventions en chirurgie ambulatoire (entrée et sortie la même journée). C’est le CHU de Besançon qui a pris le relais pour la chirurgie d’hospitalisation et d’urgence mais celui-ci, face à la pénurie de soignants, est en difficulté pour prendre en charge les patients de Dole, et certains, faute de pouvoir être accueillis dans des délais raisonnables, se tournent vers le privé avec souvent des dépassements d’honoraires importants. Ce fonctionnement qui ajoute de la difficulté à la difficulté n’est pas acceptable ! Et ce ne sont pas les investissements dans de nouveaux blocs de chirurgie ambulatoire qui permettront un meilleur accès aux soins de proximité sans une place dédiée à la chirurgie conventionnelle et d’urgence. Et comment ne pas s’interroger sur l’avenir de la chirurgie publique à Dole ?
LE COLLECTIF ENSEMBLE DOLE
Ako Hamdaoui, Nadine Herrmann, Timothée Druet
contact@ensembledole.fr - https://ensembledole.fr