Le contenu de cette page n�cessite une version plus r�cente d�Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

dimanche 23 avril 2017 - St Georges
« Retour

Interview : Jennifer de Superbus, pour le concert du jeudi 2 mai !

Superbus, c'est d'abord le visage de sa chanteuse/leader Jennifer Ayache. Mais Superbus, c'est aussi une impressionnante liste de tubes, sortis entre 2000 et 2010, de Tchi-Cum-Bah à Lova Lova en passant par Superstar, Sunshine, Radio Song, Pop'n'Gum, Little Hily, Butterfly, Lola ou Apprends-moi. A la clé, quatre albums d'or et de platine, des centaines de concerts, un DVD live et des récompenses en pagaille.

Après une pause de deux ans, le groupe, constitué de quatre musiciens et de la chanteuse, a sorti un nouvel opus à la fin du mois d'août 2012 : Sunset. C'est cette musique, et forcément les titres qui ont rendu Superbus célèbre, qui seront joués sur la scène de La Commanderie, jeudi 2 mai à 20 h 30.


Rencontre avec Jennifer Ayache.

Le dernier album de Superbus, Sunset, est sorti à l'été 2012. Le groupe a beaucoup tourné depuis. Comment les titres du nouvel album vivent-ils sur scène ?
Ils vivent avec les gens qui viennent voir le groupe en concert. Cela prend une autre tournure. Entre le studio et le live, c'est bien différent. Nous essayons d'apporter un truc interactif avec les gens, qu'il y ait des choses marrantes et des petites touches, pas juste nous qui jouons les titres. C'est plus brut, plus rentre-dedans.


Reprenez-vous des titres plus anciens ?
Oui, nous essayons de jouer vraiment de tout, pas uniquement notre cinquième album, mais aussi les chansons que les gens connaissent. Il y a aussi des reprises, ainsi qu'un passage acoustique.
En cinq albums, nous pouvons proposer des choses au style assez varié, nous avons touché à plein de choses. Nous avons réfléchi longtemps pour avoir une setlist [liste des chansons jouées en concert, NDLR] qui tienne la route.


En tant qu'auteur-compositeur, avez-vous le temps ou l'envie de composer quand vous êtes en tournée ?
En général, comme nous tournons en France, nous faisons trois ou quatre dates, puis nous repassons chez nous. Cela laisse quand même des moments de libre pour composer, pour écrire. J'adore m'enfermer dans mon home studio. Cela m'inspire.


Sunset est un album fortement marqué par les Etats-Unis et particulièrement la Californie. Pensez-vous continuer à travailler en lien avec ce pays ?
Il est trop tôt pour savoir ce que nous allons faire. En général, nous avons une sorte de concept pour chaque album. Le quatrième était autour de la nuit parisienne, des clubs, etc... Le cinquième, Sunset, avait davantage les couleurs de Los Angeles, avec le soleil, la grandeur de la ville... C'est différent.
Nous avons essayé beaucoup de choses suivant les disques. Nous avons enregistré en Belgique, à Paris, mais nous ne l'avions jamais fait aux USA. J'en rêvais depuis le début du groupe. Nous avons travaillé avec le producteur Billy Bush, qui est entre autres ingé son permanent du groupe Garbage. Cela correspondait à notre envie de travailler avec les bonnes personnes là-bas. Avec Billy, nous étions entre de bonnes mains.

Que diriez-vous à quelqu'un qui serait tenté de venir voir Superbus en concert, mais qui hésiterait encore ?
C'est très délicat comme question, pas évident d'y répondre... La plupart des gens qui nous connaissent juste à la radio ou qui nous ont écoutés comme ça nous retournent souvent des compliments après les concerts et nous disent qu'ils ne s'attendaient pas à voir ça....


Et pour les fans qui ont déjà vu Superbus en live, en quoi le show de Dole va-t-il être différent ?
Pour cette tournée, nous nous produisons dans des plus petites salles ou des clubs de rock et on adore ça. Nous avons le public sous le nez, le contact est direct. Et puis on croise des gens qui nous suivent sur toutes les dates, c'est hallucinant, vraiment super !



Superbus - La Commanderie - Jeudi 2 mai à 20 h 30

 

 Tarifs - placement libre assis/debout
plein : 36€
réduit/abonné *: 33€
Réserver

*Le tarif réduit/abonné s'applique aux bénéficaires de la carte avantages jeunes, aux demandeurs d'emploi, au groupe de plus de dix personnes ainsi qu'aux personnes qui souhaitent s'abonner (achat de trois spectacles minimum proposés parmi la Prog'Ville).