DOLE
EN 1 CLIC
Contact

Hôtel de ville

Place de l'Europe
39100 DOLE

03.84.79.79.79

Jours et horaires d’ouverture
Accueil du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30
et le samedi de 9h à 12h

Les services municipaux
A- A+

Actualités

L'école des beaux-arts va changer de cadre

Les locaux de la rue des Arènes n’étant plus adaptés, l’école municipale va déménager rue Sombardier, avant d’intégrer le pôle des beaux-arts qui sera créé dans l’ancien collège de l’Arc 2.

L'école des beaux-arts va changer de cadre
Situé dans la rue des Arènes, entre le musée des beaux-arts et l’Hôtel d’Agglomération du Grand Dole, l’ancien collège de l’Arc 2 sera rénové afin d’accueillir l’école des beaux-arts.

Au 19 bis, rue des Arènes, l’école municipale des beaux-arts accueille, chaque semaine, 300 élèves (enfants, adolescents et adultes) qui viennent s’initier à la peinture, au dessin, à la sculpture ou à l’histoire de l’art. Ils sont encadrés par trois professeures.

Or, le bâtiment est en mauvais état et ne répond pas aux normes de sécurité et d’accessibilité en vigueur. Le conseil municipal a donc décidé de vendre l’immeuble – exception faite du Temple – afin que des logements y soient créés.

La rentrée de janvier 2019 rue Sombardier

Les locaux seront libérés d'ici fin décembre. Dans un premier temps, en janvier 2019, l'école intégrera le bâtiment du 9, rue Sombardier dont une partie est occupée, depuis mai dernier, par la MJC. Des travaux sont en effet réalisés par la société publique locale Grand Dole Développement 39 pour aménager 4 grandes salles, des vestiaires et un espace détente sur 580 m2.

Mais ce ne sera que provisoire puisque, d’ici deux ans et demi, l’école municipale investira un nouveau pôle des beaux-arts au 80, rue des Arènes, face au musée, dans l’ancien collège de l’Arc 2. D'importants travaux sont nécessaires pour reconvertir le premier et le second étages, soit 670 m2.

"C’est une chance incroyable d'une part de pouvoir donner à la ville de Dole une école des beaux-arts en lien direct avec son musée,et d'autre part d'offrir ainsi aux élèves la possibilité d'imaginer leur école" indique Jean-Philippe Lefèvre, adjoint au maire chargé de l’action culturelle.